RetroShield

Cet article a pour vocation de vous guider dans la configuration de votre Shield TV en multi-console rétro via l’utilisation combinée de RetroArch et le frontend ARC Browser.

L’installation pour ce guide se fera sur Shield TV 2017 (modèle 16Go).

Configurez votre Shield TV avec votre compte Google et vérifiez que tout est à jour : firmware manette et Shield. Pour utiliser la fonction Over Local Network (partage sur le réseau), il faut impérativement que Plex Media Server soit à jour. Si vous ne le voyez pas dans la liste de vos applications, passez par le Google Play Store d’un PC avec le même compte Google que la Shield afin de le mettre à jour.

Récupérez ensuite RetroArch et ARC Browser directement sur votre Shield. Votre écran d’accueil doit ressemble à celui-ci :

Pour activer le partage réseau, allez dans Paramètres (Android) puis Stockage et réinitialisation :

Activez-le et règlez vos préférences pour le nom d’utilisateur et mot de passe. Ce dernier est généré aléatoirement à la demande.

Pour y accéder sous Windows, il vous suffit de rentrer l’adresse suivante dans l’explorateur de fichier :
\\IP-DE-LA-SHIELD\

Lancez RetroArch :

Il faut tout d’abord mettre à jour ses composants. Tout se passe dans la section Main Menu > Online Updater :

Mettre à jour les composants suivants 1 par 1 et attendre la fin du téléchargement+extraction avant de passer au suivant :

  • Core Info Files : fichiers d’informations/version des cores (émulateurs)
  • Autoconfig Profiles : fichiers de configuration pour tout type de manettes différentes
  • Overlays : images servant pour certains shaders
  • GLSL Shaders : filtres graphiques pour simuler un type d’affichage.

Les autres composants sont inutiles pour notre utilisation.

Il faut ensuite récupérer les cores (émulateurs) que l’on désire utiliser.  Voici la liste des cores utilisés pour la suite :

  • FB Alpha : Neo Geo
  • MAME2016 : Arcade (set de roms de la version 0.174)
  • MAME : Arcade (dernier set en date)
  • Virtual Jaguar : Atari Jaguar
  • Beetle Handy : Atari Lynx
  • Gambatte : Gameboy et Gameboy Color
  • VBA Next :  Gameboy Advance
  • FCEUmm : NES
  • Mupen64Plus : N64 (la version GLES3 est optimisée OpenGL ES 3.0)
  • DeSmuME : Nintendo DS
  • Beetle SGX : NEC Supergrafx
  • Beetle PCE Fast : NEC Pcengine hucard et cd
  • Beetle PSX HW :  PSX avec OpenGL
  • Beetle PSX : PSX Software
  • PPSSPP :  PSP
  • Genesis Plus GX : SMS, Megadrive et Mega-CD
  • Picodrive : utilisé pour le Sega 32X
  • Yabause : Saturn
  • Snes9X : SNES

Vous n’êtes pas obligé de tout installer. Certaines plateformes propose plusieurs cores différents ayant chacun leur avantages et faiblesses.

Allez dans le menu Settings > Input

  • Menu Toggle Gamepad Combo : choix du combo à effectuer pour faire apparaître le menu Ingame. Pour la manette x360 > L3+R3 (appui sur les 2 sticks analogiques).

Allez ensuite dans la section Input Hotkey Binds et changez les options suivantes :

  • Fast Forward Hold : +7 (Gachette Gauche)
  • Load State : 106 (Bouton Stick Gauche)
  • Save State : 107 (Bouton Stick Droit)
  • Quit RetroArch : 103 (RB)
  • Enable Hotkeys : 102 (LB)
  • Menu Toggle: il est réglé sur NVIDIA Button par défaut mais ce dernier ne fonctionne pas toujours. (préférez le combo L3+R3)

Les touches « Hotkeys » que l’on vient de définir seront utilisées en combo une fois en jeu :

  • LB+RB : Quitter RetroArch pour revenir à ARC Browser
  • LB+RT: Turbo (accélère la vitesse du jeu)
  • LB+Bouton Stick Gauche : Quick Load
  • LB+Bouton Stick Droit : Quick Save
  • L3+R3 : Retour sous RetroArch en jeu (sans quitter le jeu)
  • Bouton NVIDIA : idem qu’au-dessus quand il fonctionne…

Il faut maintenant sauvegarder ces modifications. Pour cela, retour au Main Menu et allez dans Configurations et sélectionnez Save Current Configuration :

Le fichier de config est stocké dans :

\\ip-de-la-shield\internal\Android\data\com.retroarch\files\retroarch.cfg (sous windows)
/storage/emulated/0/Android/data/com.retroarch/files/retroarch.cfg (sous android)

Vous pouvez maintenant quitter RetroArch via Main Menu > Quit RetroArch

Allez dans le menu Settings :

Ensuite allez dans General Settings puis Data directory :

Choisir Change et valider le chemin vers /storage/emulated/0/Android/data/net.floatingpoint.android.arcturus/files

 

 

 

 

Cette manipulation nous permet d’avoir accès au répertoire où ARC Browser stockera les images récupérées sur Gamesdb.net (screenshots/boites/etc…)

Revenez au menue Settings et faite Restart ARC (tout en haut)

Par défaut l’interface est “Modern”, nous utiliserons ici le style “Classic”. Par la suite les différentes manipulations restent les mêmes quelle que soit l’interface choisie.

Aller dans Settings puis Main Screen UI settings : dans la section UI layout sélectionner Classic – Show games on main screen

Passons à la section Classic layout settings :

Dans Grid View icon mode sélectionner Visible with system name as title

Dans les options suivantes ne laissez coché que l’option Hide fast lane

Revenir au menu Settings général et aller dans la section Global UI Settings.

Décocher Show ARC Browser logo in top-right corner
Décocher Show game-specific backgrounds in lists
Décocher Show random backgrounds when no specific available

Revenir au menu Settings général et faire Restart ARC Browser

Accéder à la Shield via le réseau (ou via câble usb) : j’ai choisi de mettre un répertoire par système le tout dans un seul dossier “Roms” situé à la racine.

Dans chaque dossier, j’ai placé 4 roms correspondant à la plateforme (issues du dernier set NO-INTRO). La plupart des cores (émulateurs) savent gérer les .zip directement, pas besoin de décompresser.

Aller dans Settings puis Systems\Add…

Cliquer sur Order templates by system name et aller chercher le template :

NES – RetroArch FCEUmm (core: fceumm_libretro_android.so)

Valider et laisser le chemin proposé par défaut: /mnt/sdcard/Android/data/com.retroarch/files/retroarch.cfg

Puis Valider

Allez dans Systems\NES

Aller dans ROM directory et valider le répertoire où se trouvent les roms NES

/storage/emulated/0/Roms/nes (pour notre exemple)

Valider en sélectionnant Select this directory puis allez dans ROM extension et entrez “zip” (sans les “”) puis validez.

Pour un gain de place (si vous êtes limités) décocher la case Download back box art (tout en bas).

Revenir au menu Settings général et faire Restart ARC Browser. Au redémarrage vous devriez avoir ceci : 

Nous allons maintenant scanner notre répertoire de roms NES afin de les ajouter à la base de donnée d’ARC Browser.
Ce scan permet aussi de récupérer les images de boites et autres pour chaque jeu via scraping du site thegamesdb.

Allez dans Database tasks puis Rescan and scrape et validez Scrape new/unscraped games only.

Ensuite sélectionnez le système NES et validez :

Selon le nombre de roms de votre répertoire, le scan peut prendre entre 1min et plusieurs heures !

Si tout ce passe bien, vous devriez obtenir ceci :

Le scrapper a bien récupéré les bonnes images pour chaque jeu, tout va bien. Nous allons changer l’image utilisée pour le mode grid view  par une image représentant la console. Pour cela il suffit de placer dans le même répertoire qui contient les roms, une image de type PNG et de taille 350×350 pixels nommée « grid_view.png »

Une fois l’image copiée au bon endroit, faites un Restart ARC Browser et contemplez le résultat :

Pour terminer, vérifions que les jeux se lancent bien. Si vous avez suivi le guide jusqu’ici, tout devrait être ok :

Une fois en jeu, faites RB+LB pour revenir à ARC Browser

 

Les shaders sont des scripts utilisant votre GPU pour simuler des filtres et effets graphiques visant à traiter l’image en sortie de l’émulateur. Ils sont le plus souvent utilisés pour retrouver les sensations d’un écran cathodique sur un écran LCD, mais aussi pour bien d’autres fonctions.

Lancez un jeu NES, et une fois dedans, appelez le menu RetroArch via le combo L3+R3 puis allez dans Quick Menu et enfin dans Shaders (tout en bas) :

Choisissez Load Shader Preset et allez chercher le preset suivant : Shader_glsl\crt\crt-interlaced-halation.glsp

Une fois sélectionné, faites Apply changes et revenez en jeu via L3+R3 et constatez le changement :

Si le résultat vous convient, revenez sous RetroArch avec L3+R3 et validez l’option Save Core Preset. Cette option signifie que tous les jeux utilisant le core FCEUmm (NES) chargeront automatique ce shader. Il est possible de configurer un shader différent par jeu. Plusieurs type de shaders sont disponibles, certains ne fonctionnent pas et d’autres mettent la SHIELD à genoux (manque de puissance GPU). Sachez aussi que certains shaders rajoutent de l’input lag qui peut être génant selon le type de jeu.

Pour les autres systèmes le principe reste le même :

  • Récupérer le core (émulateur) désiré sous RetroArch
  • Ajouter le système sous ARC Browser avec le template qui va bien
  • Scanner les roms
  • Mettre un shader (ou pas)

FAQ :

Q: J’ai créé le système Gameboy Color mais le scraper ne reconnait pas mes roms Gameboy
R: Dans la partie où vous configurez votre système (chemin des roms etc..) il y a la section Scraper settings à changer en fonction de votre système.

Q: Le scraper ne reconnait pas mes roms !
R: Certains jeux ne sont pas répertorié sous le même nom et la base de données du scraper est uniquement en anglais. Vous pouvez cependant modifier la facon d’interroger la base de données. Ci-dessous on voit que le scraper n’a pas reconnu le jeu Revenge of the Gator.

Allez sur le jeu et appuyez sur la touche X du pad et choisissez l’option fix match. Une liste vous sera proposée pour choisir manuellement le nom.

Il existe d’autres options telle que fix match using different name etc…

Q: Peut-on customiser les images utilisées sans passer par le scraper ?
R: Oui. Les images customs se placeront avec les roms, comme nous l’avons vu pour le Grid View précédemment. La règle est la suivante :

  • Face avant de la boîte : nomdelaromsansextension_box.png
  • Dos de la boîte : nomdelaromsansextension_boxback.png
  • Image de fond lors de la sélection d’un jeu : nomdelaromsansextension_background.png

Exemple : Si votre rom est « Duck Hunt (EU).zip », le fichier image de la boîte doit être nommé « Duck Hunt (EU)_box.png »

Q : Mes roms ne fonctionnent pas.
R : Soit le core choisi ne supporte les roms compressées en zip (dans ce cas il faut les décompresser), soit votre rom est corrompue, soit il manque un/des BIOS.
Attention : les roms Arcade (MAME/FBA/NeoGeo) ne doivent jamais être décompressée. Si ces dernières ne fonctionnent pas, c’est qu’elles ne sont pas dans la bonne version attendue par le core. Par exemple le core MAME2016 utilise les roms de la version 0.174 de MAME etc… Pour la Neogeo, il vous faut impérativement le BIOS (neogeo.zip) etc…

Plus d’informations sur ARC Browser
Plus d’informations sur RetroArch

Les commentaires sont clos.